2016 : pourquoi investir en loi Pinel ?

L’année 2016 offre un contexte favorable à l’investissement immobilier. Cependant, il s’agit également de la dernière année pour profiter des avantages de la loi Pinel. Découvrez toutes les infos pour bénéficier du dispositif de défiscalisation avant fin décembre.

 

2016, dernière année pour le dispositif Pinel

L’année 2016 constitue une année importante dans le secteur de l’immobilier. Le marché offre d’une part un contexte favorable à l’investissement immobilier avec notamment une demande accrue et un des taux d’intérêts attractifs.

 

C’est dans ce contexte que la loi Pinel connait sa dernière année de fonctionnement. Passé le 31 décembre, ce dispositif cessera d’être en vigueur. La loi Pinel de 2016 n’a subi que quelques légères modifications pour ces derniers mois. Il s’agit principalement de la suppression du principe de mixité, vestige de la loi Duflot. On peut également penser qu’une mise à jour des plafonds de ressource des locataires et des loyers sera réalisée au cours du printemps 2016.

 

C’est aussi au cours du début de cette année que doit changer le ministre du logement. Suite à son élection en région Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon, Sylvia Pinel va laisser prochainement sa place. Plusieurs noms comme Thierry Repentin ou Jean-Michel Baylet apparaissent comme éventuels successeurs.

 

investir en loi pinel en 2016 

 

Réduire ses impôts via l’investissement locatif

Succédant à la loi Duflot, le dispositif Pinel permet aux particuliers de déduire de leurs impôts une partie de leur investissement immobilier. Sous condition d’acheter un logement neuf et de le mettre en location, ils peuvent ainsi profiter d’une réduction fiscale allant jusqu’à 21% du montant de leur investissement pour un plafond de 300 000€.

 

Le taux de cette remise d’impôts varie en fonction de la mise en location décidée par le propriétaire. Louer son bien acquis pendant 6, 9 ou 12 ans donne ainsi la possibilité de défiscaliser 12%, 18% ou 21% du cout de l’investissement. Cette réduction ne prend pas seulement en compte le prix du logement en lui-même mais aussi les primes d’assurance ou encore les intérêts d’emprunts.

 

Cependant, quelques règles sont à respecter. Outre le respect de plafond de ressources de ses locataires et des loyers, le propriétaire doit aussi veiller à ce que son logement appartienne à une zone éligible à la loi Pinel. Ces quelques conditions sont indispensables pour recourir au dispositif.

 

partager sur facebook

Commentaires de l'article


0 1 2 3 4

Publier un commentaire

Recopiez le code :

Articles similaires :

Sources :

Auteur : Maxime